Atelier d’écoute musicale à l’ESCALE
Saison 2018/2019
Volutes Robertsau


L’atelier d’écoute musicale que j’animerai pour la treizième année consécutive à l’Escale s’articulera comme les années passées sur la programmation des concerts de l’Ensemble VOLUTES. Ces rencontres que j’ai voulues dès le départ conviviales, ont pour ambition de donner une approche auditive des chefs-d’œuvre que nous ont transmis les grands musiciens. J’essayerai modestement d’expliquer certains termes musicaux pour une meilleure compréhension des thèmes abordés et surtout de montrer avec des exemples à l’appui, sur quelles sources peut, - doit - s’appuyer un interprète, pour transmettre le message d’un compositeur : (L’analyse des œuvres, la recherche du style, la connaissance des formes et des modes d’articulation sonore inhérentes aux différentes époques où les œuvres musicales ont été conçues. Cette recherche ajoutée à l’entrainement technique indispensable, constituent le travail de préparation des musiciens interprètes.)
Comme les années passées, je développerai au cours des quatre rencontres programmées ce rôle de passeur entre les créateurs et le public.



Mardi 4 décembre 20h30 à l’ESCALE :

L’ironie, jusqu’où !...


Claude DEBUSSY        « La plus que lente » Valse pour petit orchestre
Dimitri CHOSTAKOVITCH    Concerto pour piano n°1
                Symphonie op.118b



     En 1910, Debussy compose cette pochade pour piano qu’est « La plus que lente », déclarant  avoir pensé aux »belles écouteuses » en l’écrivant. Il réalisa la même année une version pour orchestre de brasserie avec l’inévitable cymbalum qui souligne bien le phrasé tzigane de la pièce.
Chostakovitch a une autre approche de la parodie et son ironie est mordante. Toute son œuvre est imprégnée de son vécu en Union soviétique avec ce que cela représente comme pressions de la part des autorités politiques, mais aussi comme reconnaissance de ses pairs. Le dixième quatuor à cordes, écrit en onze jours seulement pendant l’été 1964, en est une démonstration saisissante. J’ai réalisé une version pour orchestre de chambre de ce chef-d’œuvre.


Etienne Bardon

Pour les dates des prochains concerts,
veuillez vous référer au programme de la saison 2018-2019


Mot d'auditeur :

" Un petit mot à la suite des Ateliers d'hier soir. Je peux aimer beaucoup un tableau, être réellement touché.
Mais, avec la musique, pour moi, l'émotion est autre, va plus loin : des notes de musique peuvent m'émouvoir jusqu'à rendre les yeux très ... embués. Je me suis demandé comment expliquer cette différence.
Et hier, vous avez abordé le sujet ! Grâce à vous, j'ai eu des éléments de réponse à cette question que je me pose depuis un certain temps.
à la semaine prochaine pour le beau concert annoncé."
R., 28/01/2015